Devenir entrepreneur salarié dans une coopérative

CAE clara

Accompagner pour devenir salarié de son entreprise. Telle est la première mission de la CAE (coopérative d’activité et d’emploi). Eclairage de la coopérative culturelle CLARA lors du Mercredi Singulier du 19 février.

CAE comme coopérative d’activité et d’emploi. Le Mercredi Singulier du 19 février a été l’occasion de s’informer sur le fonctionnement et les avantages de ce type de structure. La CAE CLARA et CLARAbis, coopérative culturelle et transdisciplinaire, avec une spécialité sur l’audiovisuel, est intervenue lors de cet atelier. Partout en France, les CAE se développent dans divers secteurs : numérique, communication, services à la personne, bâtiment… Reconnu par la loi du 31 juillet 2014 sur l’économie sociale et solidaire (ESS), le modèle de l’entreprise coopérative appartenant au collectif et à ses sociétaires, permet d’obtenir le statut d’entrepreneur-salarié-associé. “Nous vous accompagnons pour devenir salariés de votre activité”, explique Odile Lafond, responsable de la CAE CLARAbis.

Etre entrepreneur salarié pour tester son activité

L’entrepreneur salarié bénéficie d’un accompagnement personnalisé sur le lancement de son projet puis sur le développement de son activité. Des conseils d’experts, la collaboration partagée et la mutualisation des outils l’aident tout au long de son parcours. “La coopérative propose aussi des formations en interne faites par des entrepreneurs, par exemple dans le domaines de la communication ou de la vente”, ajoute Odile Lafond. Etre entrepreneur salarié permet en outre de disposer d’un hébergement administratif de son activité (juridique, fiscal, social), d’avoir une prise en charge des volets comptables et de gestion, et de résider dans des locaux partagés.

Suite à une première étape d’information collective et d’un rendez-vous individuel, l’intégration dans la coopérative passe par la signature d’une contrat (CAPE) de trois mois renouvelable une fois. Au cours de cette période, le candidat peut tester son activité en conservant son statut tout en étant régulièrement accompagné. Après six mois passés dans la coopérative et un travail facturé, l’entrepreneur est salarié en contrat à durée indéterminée (CESA-CDI). Celui-ci a ensuite trois ans pour faire le choix de pérenniser son activité dans le cadre de la CAE en devenant sociétaire ou en développant son activité dans un autre statut.

En savoir plus sur la CAE Clara

Christophe de La Mure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *