Quelle place pour les associations aujourd’hui dans l’ESS ?

Depuis l’ancien régime, la France a eu une vraie tradition associationniste. Ainsi, il y a eu des phases réformistes privilégiant l’émergence de nouvelles formes de solidarité ou au contraire des phases conservatrices encadrant ces activités. La loi ESS du 31 juillet 2014 a cristallisé la notion d’économie sociale et solidaire en y ajoutant de nouveaux acteurs privés lucratifs dont l’utilité sociale est notamment reconnue par les statuts. Or, comment les acteurs associatifs, longtemps considérés durant les 30 glorieuses comme des partenaires indéfectibles de la puissance publique, s’y retrouvent? Les financements publics se raréfiant, comment l’ensemble des ces acteurs arrivent-ils à œuvrer ensemble ou en concurrence sans nuire à l’intérêt général dont les associations sont les garants dans le cadre de leurs missions ?

> intervention proposé par Sophia Lakhdar

Découvrez le podcast de l’intervention
Les images du Mercredi

Partager !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *