Yi Jing, conduite du changement

Yi Jing, conduite du changement
et aide à la prise de décision

par Catherine Mollet, formatrice aux CMS WordPress et Joomla

On n’est jamais à l’abri d’une discussion intéressante avec Catherine, notre coworker aux Studios Singuliers, soit dit en passant, l’une des meilleures formatrices aux CMS WordPress et Joomla. Cette fois, le sujet était trop rare pour ne pas y dédier un Mercredi Singulier. Après l’avoir étudié et utilisé pendant des années, Catherine nous a offert la chance de comprendre les rouages de l’un des plus puissants outils de conduite du changement et d’aide à la prise de décision jamais conçu : le Yi Jing, ou “Livre des changements”, pilier intemporel de la culture chinoise classique…

Une pratique héritée d’un patrimoine ancestral

Il y a 3500 ans, le coworking, les satellites météorologiques et les algorithmes de prévision n’étaient pas JP-S0114-8-FengShui-Chinese-Pure-Brass-Wealth-Longevity-Shou-Sea-Turtle-Statue-Sculpturefranchement au point… Pourtant, à cette époque, sur les rives du fleuve Jaune, une curieuse pratique avait pour but de calculer le meilleur moment pour planter et récolter. En quoi consistait-elle ? Des ossements de cervidés, plus tard remplacés par des carapaces de tortues d’eau, étaient jetés dans le feu, afin d’en interpréter les craquelures : évidemment ! Pendant 2000 ans, cette technique ancestrale a fait preuve d’une redoutable efficacité, si bien que les personnalités de haut rang en Chine du Nord ne prenaient aucune décision sans y avoir recours.

Compilation du code Yi Jing et invention de l’écriture

Et les tortues dans tout ça ? Victimes de leur succès, leur espèce fut malheureusement éradiquée ! Mais ces craquelures précieusement conservées sur leurs carapaces furent à l’origine des tout premiers idéogrammes du puissant système chinois d’écriture. Des siècles durant, des milliers de lettrés de la Chine ancienne compilèrent tous les commentaires au sujet de cette technique d’évaluation des situations à un instant donné, jusqu’à en modéliser la logique dans un écrit unifié, le Yi Jing, plus ancien texte de l’Histoire chinoise, et en venir à la conclusion suivante : face à toute situation, dans tous les domaines de la vie, il y a 64 types de réponses possibles.

Yin Yang, l’expression du mouvement perpétuel

les 64 hexagrammes par Ph. Thiriot stages

Ces 64 possibilités sont représentées dans le Yi Jing sous la forme de 64 hexagrammes. Chaque hexagramme est une série de 6 traits, dont chacun peut être continu, Yang, ou discontinu, Yin, ces deux formes se subdivisant elles-mêmes chacune en deux : trait naissant, ou trait mutant. Et oui, le célèbre couple Yin Yang (hélas souvent mal interprété) vient aussi du Yi Jing ! Loin de distribuer toute chose entre deux grandes catégories figées, le Yin Yang exprime plutôt la dialectique matricielle du perpétuel changement qui caractérise notre monde et nos vies. Comme le rappelle le commentaire de l’hexagramme 32 : “la seule chose qui ne change jamais est que tout change toujours tout le temps”.

“Tirer” le Yi Jing, “calculer” sa situation

Maintenant, imaginons que vous vous posiez une question à propos de votre situation ou d’un contexte plus global, en la formulant par une phrase avec un verbe d’action dont vous êtes le sujet. Le Yi Jing vous apportera des éléments de réponses précis. Jamais de “oui” ou “non”. Or, il ne s’agit pas de l’ouvrir à n’importe quelle page et de poser le doigt n’importe où en fermant les yeux. Vous devrez procéder à un “tirage”, par 6 jets successifs de 3 pièces identiques, ou en utilisant des tiges d’achillée, afin de “calculer” les 6 traits de l’hexagramme de votre situation à l’instant présent. Si certaines de ces lignes sont mutantes, vous pourrez reconstituer votre second hexagramme, celui de perspective, qui vous renseignera sur la manière dont cette situation va évoluer et vous avec. N’y voyez pas une pratique divinatoire. Le Yi Jing est un véritable outil de conduite du changement et d’aide à la prise de décision.

Abolition du hasard ?

1000866_187780638057835_1160944800_nEn tenant compte de toutes ses subtilités, le Yi Jing vous propose donc 4084 hexagrammes, à de multiples niveaux de lecture, pour 4096 situations possibles. Perfection de l’imperfection, ce léger décalage symbolise la part irréductible d’incertitude et exprime d’autant mieux le mouvement aléatoire de la vie. À la lumière de cette matrice et loin de tout ethnocentrisme, Un coup de dés, grand poème de Mallarmé, mérite relecture. Dans la culture chinoise, le “hasard” n’est pas cette contingence absolue que les occidentaux peuvent se représenter, mais plutôt une mise en relation dynamique entre deux choses qui, a priori, n’avaient rien à voir. Image poétique, le symbole chinois du hasard est le loriot jaune, nous rappelle Catherine, petit oiseau qui vole où il veut et se pose où il doit, illustrant le couple indissociable entre une situation mouvante et la nécessité de se poser au meilleur endroit.

YI_JING_Mise en page 1Pour aller plus loin Catherine vous recommande :
Les rouages du Yi Jing, par Cyrille J.-D. Javary
Le Yi Jing, par Cyrille J.-D. Javary (traductions rigoureuse)
La souplesse du dragon, par Cyrille J.-D. Javary

PCK

Pierre Chanel Kilama

fondateur de Textaz.com développe une nouvelle forme d’écriture créative et collaborative : le Co-Writing. Texteur tout terrain, il met sa plume au service des Studios Singuliers et s’évertue à connecter celles des autres. 

 

 

Partagez cet article !

Les prochains Mercredi Singuliers

 Les derniers articles mis en ligne