Le mercredi Singulier du portrait photo par Milena Perdriel

Milena_Perdriel

Milena Perdriel

Portrait de Milena

La portraitiste se consacre à la photo depuis 2005, notamment pour la constitution d’une banque d’images en Bulgarie. Petit à petit la relation avec les modèles et comédiens a pris toute son importance. Elle travaille plus particulièrement en studio et fait désormais des portraits ‘famille’ et ‘business’ (pas de panique une cravate en moins et hop le portrait est prêt pour Meetic !).

 

 

L’intention de la photographe

  • Rendre la vie encore plus belle !
  • Faire en sorte que la personne se trouve belle, qu’elle ait envie de montrer la photo, de l’afficher. Se rapprocher des personnes, sonder leur âme… (compte 3 ou 4 h pour un portrait).
  • Sortir de la description physique pour éclairer la personne.
  • Faire sortir les émotions qui rendent beau ! (celles qui rendent laids, on peut toujours les cacher dernière une épaule avancée, un déhanchement ou sous le menton avec leur pote double menton).

 

Pourquoi on n’aime pas se faire tirer le portrait

Officiellement : on a peur de pas être assez beau, de ne pas être à la hauteur de ce que doit être une belle photo ?

Officieusement : on a peur que la photo ne soit pas à la hauteur de notre beauté !

 

Pourquoi se faire tirer le portrait même si on n’aime pas se faire tirer le portrait

Pour mettre en lumière ses émotions.

Car la photothérapie ça donne confiance en soi !

 

Les impertinences des coworkers

– Faut pas oublier l’importance de l’interprétation du photographe, y a pas que nous sur la photo !

– Maintenant ce n’est plus la photo qui est importante, mais l’évènement d’être photographié

– Mais quand même y a pas que la beauté à photographier…

Tous beaux, vraiment ?

‘On peut vous amener des spécimens ?’

‘L’étymologie de beauté, vient de bonté, et de bea (bonheur)’ Mais nous ne sommes pas tous beaux puisque nous ne sommes pas tous heureux !’ Réponse de la photographe : oui mais potentiellement, nous pouvons tous l’être !’ ()

 

La symbolique du portrait part-elle en cacahouète sur facebook ?

Un portrait pourquoi ? Pour survivre à notre propre mort en ‘immortalisant’ un instant de notre personne ou pour redoubler l’importance de l’instant présent en le postant sur facebook ?

De l’Egypte avec les premiers portraits connus établis mathématiquement en respectant des règles de symétrie, à l’Italie et les célèbres boulangers de Pompeï, en passant par les portraits Flamands qui donnent toute leur importance à l’individu et au rapport à la vie terrestre, jusqu’aux portraits égocentrés qui pullulent sur facebook, le portrait nous informe sur notre rapport à la mort mais aussi à la vie : laisser un peu de nous à ceux qui restent et exister plus intensément ici et maintenant (proportionnellement au nombre de likes sur facebook ? That is the question).

Concepts du jour bonjour : l’être et le paraître  

Pour la photographe l’être n’est pas du côté de l’essentiel alors que le paraître serait du côté du superficiel. Au contraire, le paraître est la mise en lumière de l’intériorité, de l’âme, de la personnalité de la personne.

 

Photogénique toi même !

A l’origine, le mot signifiait seulement la capacité à créer de la lumière, à être pris en photo. Ca veut dire qu’il n’y a pas de gens laids sur les photos, et qu’il n’y a que de mauvais photographes ?


Milena Perdriel – P comme

site internet
[divider scroll_text= »haut de page »]

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *