2

Entretien avec Apolearn

brice gaillard et sami labidi

Apolearn, la fusée pédagogique !
Entretien avec Brice Gaillard,

Directeur Général d’Apolearn,
aux Studios Singuliers, laboratoire du coworking parisien.

logo_bleue
L’éducation et la formation seraient-elles en train d’évoluer ?

Aujourd’hui encore, les formations sont majoritairement des cours magistraux dans lesquels l’élève ou l’apprenant est passif. On y interagit peu, ou pas du tout. Et les moins scolaires décrochent. C’est à peu près le même modèle depuis le XIXe siècle ! Mais les choses sont en train de changer. Les MOOCs, cours en ligne massifs et ouverts, se multiplient depuis 4 ans, ce qui fait évoluer les perceptions, les habitudes. De nouvelles manières d’enseigner et d’apprendre émergent, bien plus interactives, agiles, collaboratives, comme la classe inversée ou le blended learning.

Dans ce contexte, peux-tu nous présenter Apolearn ?

Apolearn, c’est la société que Sami Labidi et moi avons créée, au service des enseignants et des formateurs. Notre rôle est de les aider à s’emparer des meilleurs outils et de les accompagner dans leur transition numérique, pour faire des formations en ligne, en classe inversée ou en blended learning.

En “classe inversée”, qu’est ce que cela signifie ?

Dans le modèle classique, si un élève a un moment d’inattention en classe, il peut rater une partie importante du cours. À la maison, seul face aux exercices, cela devient vite compliqué. L’idée de la classe inversée, comme son nom l’indique, c’est de renverser ce schéma pour en résoudre le problème à la racine. Les élèves apprennent leurs leçons chez eux, en ligne, chacun à son rythme. Et en classe, ils font des exercices, plus ou moins compliqués en fonction de chacun, avec l’enseignant, en lui posant toutes leurs questions. L’enseignant diffuse ses cours à distance, avec des outils de reporting lui permettant de savoir ce qu’a fait chaque élève, s’il a lu les cours, s’il les a compris, quel est le niveau réel de chacun. En présentiel, il passe plus de temps avec les élèves et se concentre sur les points identifiés qui les ont mis en difficulté. Le principe de la classe inversée, c’est donc de proposer une pédagogie individualisée, agile et interactive.

Et le “blended learning”, ça veut dire quoi ?

Il s’agit de l’apprentissage mixte, entre enseignement à distance et présentiel, selon la même dynamique qu’en classe inversée. Avant le présentiel, les apprenants peuvent consulter les cours, faire des exercices, chacun à son rythme. Les contraintes temporelles et géographiques sont levées. Où que l’apprenant se trouve, il peut suivre tout ou partie de sa formation à distance, sur les plages horaires qui lui conviennent. Et en présentiel, physiquement ou encore à distance grâce à des systèmes de classes virtuelles par webcam, le formateur peut répondre aux questions des apprenants pour repasser sur les points mal compris, sur la correction des cas pratiques. Les apprenants peuvent aussi échanger entre eux, à distance.

Quel genre de fusée pédagogique est donc Apolearn.com ?

Apolearn.com est notre plate-forme mutualisée de formation à distance, destinée aux enseignants et aux formateurs indépendants. Il s’agit d’un LMS (Learning Management System) social et collaboratif. Nous y avons mis à votre disposition les meilleurs outils de formation à distance du marché, pour un prix ultra compétitif. Nous voulons démocratiser cette solution, pour que chaque enseignant ou formateur puisse avoir accès à des outils professionnels. Vous pouvez la tester en version bêta privée dès aujourd’hui en demandant votre accès sur notre site et créer votre première formation gratuite, dans votre espace privé, avec votre groupe d’apprenants.

apolearn-web

Quelles savantes fonctionnalités y avez-vous incluses ?

Bien au-delà de la mise en ligne de contenus, avec un reporting pour les formateurs et enseignants, nous y avons intégré des outils collaboratifs de discussion, de chat, d’écriture collaborative, de groupes de travail, de classes virtuelles, afin que les apprenants puissent réellement travailler ensemble, s’entraider et que les formateurs puissent mettre en place un tutorat efficace, suivre les apprenants à distance, répondre à leurs questions, coacher ceux ou celles qui en ont le plus besoin. Nous y avons également inclus des outils de visionnage de vidéos, ou encore des formulaires de Questions à Choix Multiples, pour rendre possible un haut niveau d’interaction et enrichir l’expérience en ligne.

Et si l’on n’y connaît pas grand chose en informatique, ou en matière de nouvelles pédagogies ?

Travailler avec Apolearn.com ne nécessite aucune compétence technique. Mais il ne suffit pas d’avoir les outils pour enseigner en classe inversée ou former en blended learning. C’est pourquoi nous proposons des formations en ligne d’initiation à ces nouvelles méthodes, aussi bien sur la partie pédagogique que sur la prise en main concrète de la plate-forme, pour créer des cours en ligne, animer des sessions de classe virtuelle, mettre en place des cas pratique avec son groupe. Par la même occasion, cette formation a l’avantage de mettre les enseignants et formateurs dans la peau de leurs apprenants.

À plus grande échelle, qu’est-ce que vous proposez aux établissements d’enseignement, aux organismes de formation et aux entreprises ?

Dans notre offre Apolearn Pro, nous leur fournissons :

1 – Une plate-forme dédiée, clé en main, à leurs couleurs, pour adopter la classe inversée et le blended learning au sein de leur enseigne. Nous nous occupons de l’installation, de l’hébergement, de la maintenance et des mises à jour, afin qu’ils n’aient jamais à se soucier de l’aspect technique. Leur plate-forme Apolearn Pro est donc un environnement privé et sécurisé, uniquement accessible par leurs enseignants, leurs apprenants, leurs effectifs.

2 – Un accompagnement dans leur transition numérique par notre réseau d’experts, ingénieurs pédagogiques, professionnels de la conduite du changement. Ainsi, leurs enseignants et formateurs peuvent être formés aux dernières évolutions de leur métier. Nous pouvons également les aider à concevoir leurs supports de formation, leurs vidéos, leurs parcours de formation. Et nous mettons à leur disposition des catalogues de contenus pédagogiques, provenant de partenaires éditeurs, sur lesquels ils pourront s’appuyer pour dispenser leurs formations.

Les enseignants et formateurs ne seront-ils pas remplacés un jour par des supports électroniques ?

Le métier d’enseignant, de formateur, est indispensable. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le numérique ne remplacera jamais les enseignants et formateurs. Il ne suffit pas de mettre en ligne du contenu pour faire de la formation. Si c’était le cas, les étudiants ne s’inscriraient plus à l’université et passeraient leurs masters à la bibliothèque, ou sur Youtube ! En classe inversée, en blended learning, le rôle des enseignants et formateurs évolue. Il ne consiste plus à faire un cours magistral, avec un mode de transmission vertical.

“ Le numérique n’a pas pour vocation de remplacer les enseignants et formateurs : bien au contraire ! “

Les enseignants, formateurs, y assurent le tutorat, le coaching, l’accompagnement des apprenants, en s’adaptant à leurs manières d’apprendre et à la vitesse d’assimilation de chacun. Ils définissent les parcours pédagogiques, choisissent les contenus, leur agencement. L’objectif est justement de leur permettre d’interagir plus et mieux avec leurs apprenants. Leur métier évolue donc dans le bon sens, en devenant plus intéressant. Aujourd’hui déjà, beaucoup d’enseignants utilisent Apolearn pour des besoins de re-médiation, de soutien scolaire, de tutorat, pour former des groupes d’élèves en difficulté ou en situation de décrochage, issus de classes différentes.

Finalement, grâce à votre technologie, l’interaction humaine est bien plus au coeur des projets pédagogiques !

En effet, l’idée est de s’affranchir du temps et de l’espace pour favoriser les échanges, les collaborations humaines, de manière plus dynamique pour tout le monde. C’est une évolution majeure des pratiques pédagogiques. Pourquoi continuer de donner des cours magistraux comme si internet n’existait pas, comme si l’accès au savoir était compliqué ? Grâce aux nouvelles technologies, paradoxalement, on peut faire de la pédagogie à la fois plus individualisée et collaborative. Et nous n’en sommes qu’au début. Au XXIe siècle, les manières d’apprendre vont radicalement changer !

“ s’affranchir du temps et de l’espace pour favoriser les
collaborations humaines ”

Aujourd’hui, on commence à parler d’apprentissage entre pairs. Que l’on soit élève ou professionnel, il y a une réelle plus-value à créer des échanges entre apprenants. Entre professionnels, c’est assez évident, on peut partager nos retours d’expérience. Mais cela fonctionne aussi très bien pour les élèves, où le premier de la classe peut expliquer au dernier comment résoudre un exercice, lui expliquer le cours avec ses propres mots, ce qui est parfois plus efficace. Sur Apolearn, à tout moment, un apprenant peut poser une question aux autres par discussion instantanée.

Au fait, qui sont les membres de l’équipe d’Apolearn ?

Brice Gaillard, Directeur Général d’Apolearn. Je suis ingénieur en informatique de formation. Il y a quelques années, j’ai suivi un Executive MBA pour compléter ma formation. J’ai donc ce double background technique et business. Aujourd’hui, je suis responsable du service commercial et des partenariats. Voilà mon rôle au sein de cette société que Sami Labidi et moi avons créée.

Sami Labidi est le Président d’Apolearn. Ergonome de formation, c’est un spécialiste de l’expérience utilisateur (UX). Sami se concentre vraiment sur le produit, avec le souci permanent de concevoir et proposer la meilleure plate-forme possible, toujours plus performante, à la fois riche par ses fonctionnalités et simple, rapide à prendre en main, agréable à utiliser, comme les outils et réseaux sociaux que tout le monde connaît.

Colette Bargain, notre Community Manager, est en charge de la communication, de l’animation sur les réseaux sociaux, ainsi que de l’accompagnement des utilisateurs dans la prise en main de nos outils et l’assimilation de ces nouveaux modes d’apprentissage et d’enseignement en ligne.

Quelle est votre expérience dans le secteur ?

En 2007, nous avons créé la société BeeChannels, qui a donné naissance à plusieurs projets, comme Beebac, le réseau social éducatif qui permet aux élèves, étudiants, enseignants, de partager des cours, des fiches de révision et travailler en groupe gratuitement sur internet. BeeChannels est également membre fondateur  de Viaeduc (avec Canopé et le CNED), le réseau social professionnel des enseignants. Toutes ces années auprès des enseignants, des élèves, du monde de l’enseignement, nous ont permis de comprendre leurs besoins, leurs ressentis, pour concevoir la fusée Apolearn dans notre laboratoire : les Studios Singuliers ! Et aujourd’hui, nous nous sommes ouverts à de nouvelles destinations, avec les formateurs, les organismes de formation et les entreprises.

Au fait, comment avez-vous rencontré les Studios Singuliers ? Comment y expérimentez-vous le coworking ?

Nous sommes arrivés aux Studios Singuliers il y a 2 ans. Nous cherchions un espace adapté, où évoluent des personnes et activités sur lesquelles nous appuyer : nous y avons trouvé des graphistes, développeurs, rédacteurs, traducteurs, etc… Ces compétences très complémentaires nous ont intéressé, tout comme cette manière assez souple de fonctionner. Nous voulions aussi des bureaux plus professionnels qu’auparavant, avec salles de réunions pour accueillir nos clients et partenaires. Aujourd’hui, les Studios Singuliers nous permettent vraiment de profiter de cet environnement riche en échanges, en dynamiques collaboratives et à la fois très professionnel. C’est aussi un espace de coworking très sympathique à vivre, au jour le jour.

Prospective : comment Sami et toi voyez-vous l’avenir de l’enseignement et de la formation ?

Nous sommes à l’aube d’un grand changement. Beaucoup de choses ne fonctionnent pas, parce qu’elles ont été pensées il y a deux siècles et qu’elles ne sont plus du tout adaptées à ce dont les apprenants ont besoin, à la manière dont les gens consomment l’information, le savoir. Il faut tout repenser. Dans cette grande révolution de l’éducation, le numérique est un énorme levier pour accélérer le changement.

“ Demain, les salles de classe, ce ne seront plus des élèves
alignés en rangs, mais des îlots de coworking. “

Il y en aura un peu partout, où les apprenants travailleront ensemble, où les enseignants, les formateurs, seront là pour les aider, les accompagner dans ce qu’ils font. Le blended learning et la classe inversée vont dans ce sens. On pourra, se former à de nouvelles compétences, à de nouveaux métiers, apprendre où l’on veut, quand on veut, facilement, tout au long de sa vie. On tend vers plus d’humain, plus d’échanges, plus de collaboratif, en ligne ou hors ligne. On a besoin de cette agilité.

PCK


Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Comments 2

  1. Pingback: La classe du futur avec Apolearn | TEXTAZ.PRO

  2. Pingback: Entretien des Studios Singuliers avec les fondateurs d'Apolearn - Apolearn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *