Adopte un bureau !

Adopte un bureau !

Compte rendu subjectif de l’intervention de Christophe COTE,
fondateur d’adopteunbureau.fr

À l’occasion de ce Mercredi Singulier, autour de la grande table, posons-nous donc la si évitable question du mobilier ! Afin de nous éclairer sur le sujet, Christophe Cote est venu nous parler de sa jeune entreprise dans le domaine. En effet, Adopte Un Bureau s’inscrit pleinement dans la mouvance de ces nouveaux acteurs, dont le modèle économique rime avec responsabilité environnementale, par l’optimisation de l’usage des ressources et le prolongement de leur durée de vie.

Pourquoi jeter vos bureaux par les fenêtres ?

La société existe depuis juin 2015. Au tout début, l’idée est venue lorsque Christophe travaillait encore au Boston Consulting Group. À l’occasion d’un changement de locaux, l’intégralité du mobilier de son site a juste été envoyée… directement… à la déchetterie ! Comble de l’absurdité, à bien y réfléchir, tant d’un point de vue écologique, qu’économique. En creusant le sujet, Christophe s’est alors rendu compte que ce cas n’était pas isolé et que la gestion du mobilier de bureau usagé était bien loin d’être optimale. Et c’est le moins que l’on puisse dire…

250 000 tonnes à adopter

Le saviez-vous ? Chaque année, 250 000 tonnes de mobilier de bureaux partent directement à la poubelle. La plupart des pièces jetées sont en très bon, voire en parfait état. Pire ! Leurs propriétaires vont jusqu’à payer des transporteurs pour s’en débarrasser. Les grandes boîtes se soucient plus du délai d’évacuation que de l’argent que cela leur coûte. Certaines boîtes ont aussi une approche purement comptable, du fait de l’amortissement d’un meuble sur 3 à 5 ans, période après laquelle elles rachètent automatiquement du neuf et jettent l’ancien. Or, pendant ce temps-là, de l’autre côté de la chaîne, de nombreuses et innocentes entreprises cherchent à acquérir des meubles pour leurs nouveaux locaux et se tournent, par défaut, vers le marché du neuf, ce qui leur coûte beaucoup plus cher que du mobilier d’occasion de qualité comparable. N’y aurait-il pas un petit problème quelque part ?

Du « broker » à la mise en relation directe

Partant de ce constat, Adopte Un Bureau propose une solution simple, écologique et bien plus rentable pour tout le monde, en se positionnant comme intermédiaire entre les entreprises qui ont besoin de se débarrasser de leur mobilier et celles qui cherchent à en acquérir. Le tour est joué ! Sur le modèle du « broker », la société fondée par Christophe rachète le mobilier usagé et le revend à de multiples nouveaux acquéreurs. Adopte un Bureau permet également de les mettre directement en relation, moyennant une commission, ce qui présente l’avantage d’éviter des frais de transport, de stockage et de minimiser les risques de détérioration des meubles lors de ces deux étapes. Tout le monde y gagne, y compris la planète !

Des débuts très prometteurs

Ainsi, avant la fin de son premier exercice, Adopte Un Bureau a déjà permis de sauver non moins de 400 pièces, soit 6 tonnes de mobilier d’entreprise. Merci qui ? Pour l’instant, Christophe et son équipe opèrent sur Paris et la petite couronne, avec leur entrepôt de stockage basé à Montreuil. Leurs clients acquéreurs sont plutôt des startups. Quant au panier moyen, il augmente peu à peu, avec une base de 10 à 20 pièces, voire 50 pièces par commande. Avec un accès à de l’approvisionnement de taille de plus en plus grande, ils commencent à toucher de nouveaux types de clients.

Adopter un bureau: comment ça marche ?

Adopte Un Bureau propose plusieurs solutions : la délégation de vente (où le stock reste chez le client), la reprise du mobilier avec enlèvement de l’ensemble, ou le recyclage de ce qui ne peut être valorisé. Christophe définit le prix de vente, aux environs du 1/3 du prix du neuf et avec un minimum de 50€ par commande. Une fois cette dernière passée sur leur site de e-commerce, ils proposent un service de livraison. Les acquéreurs ont également la possibilité d’aller chercher le mobilier sur place, dans leur entrepôt, pour économiser des frais. Pratique, n’est-ce pas ?

Les bons vieux meubles sont de retour

Dans la continuité de leur fort impact environnemental, Christophe et ses collaborateurs étudient plusieurs pistes de développement de leur activité, telles que des services de location de mobilier, de réparation sur place, de reprise en cas de déménagement de leurs clients, ou encore d’upcycling, c’est-à-dire de customisation de mobilier usagé par des artistes et artisans afin d’en prolonger la durée de vie. Leur objectif est de devenir la plate-forme de référence pour le mobilier d’occasion, avec un maillage national, des offres clés en main et un système de petites annonces pour les petites entreprises qui veulent poster des offres en direct.

Adoptez : tout le monde y gagne (même la planète) !

Vous devez vous débarrasser d’une grande quantité de mobilier d’entreprise ? Vous voulez y gagner de l’argent et respecter l’environnement par la même occasion ? Votre startup compte s’installer dans votre tout premier bureau ? Vous avez besoin de meubles de qualité mais à moindre coût, si possible, pour emménager dans vos nouveaux locaux ? Ni une, ni deux. Rendez-vous sur adopteunbureau.fr.

PCK

Pierre Chanel Kilama

fondateur de Textaz.com développe une nouvelle forme d’écriture créative et collaborative : le Co-Writing. Texteur tout terrain, il met sa plume au service des Studios Singuliers et s’évertue à connecter celles des autres. 

 

 

Partagez cet article !

Les prochains Mercredi Singuliers

 Les derniers articles mis en ligne